Thématique, grand territoire

EoliennesAssemblerAjusterChantiers navalsTerminaux Construction

Industrie

Bien plus qu’une simple filière, l’eau est source de vitalité économique. Chantier naval , mais également énergies durables avec l’éolien offshore, santé et bien être (médicaments, cosmétiques, thalasso), alimentation (produits dérivés des algues, élevage)…
Autre richesse, notre capital humain : une main d’œuvre experte dont les compétences et l’esprit d’équipe ont forgé la renommée de l’agglomération nazairienne.
Notre ambition : encourager l’innovation en croisant les talents pour souder de nouveaux ponts entre industrie lourde, artisanat d’excellence et créativité technologique.
En s’appuyant sur les succès passés, faisons preuve de l’audace indispensable au maintien de l’activité industrielle au cœur de notre bassin d'emploi. L'avenir des jeunes en dépend…

Pour 2030, j’ai un souhait… libre
expression

Mon souhait

Entre Estuaire, Briere et océan: que d'eau, que d'eaux: développer des expertises et des savoirs faire dans tous ces domaines reliés entre eux par les eaux: salines, douces, saumâtres. Ce peut-être une sacrée richesse ou un sacré problème!

— Claude
Mon souhait

est que le port de Saint-nazaire cloue au poteau le port d'ANVERS, devenant le 1er port durable d'Europe pour ses échanges de marchandises (coûts et délais), pour ses équipements d'entretien des moyens de transport maritimes et terrestres et pour une synthèse heureuse de l'aménagement et des usages

— ngamije
Mon souhait

Pourquoi ne pas utiliser les courants de la Loire pour produire de l'électricité??? (Mettre comme des moulins sur certain pilier du pont de st nazaire).

— Rico
Mon souhait

faire un port de plaisance (il y a une demande en ce domaine ) qui redonnera du sens au bassin actuellement vide (dès qu'il y a des manifestations nautiques les Nazairiens s'y baladent), créera de la vie économique et du travail (industries péri-nautiques , boutiques, brocantes cafés restau...)

— isabelle
Mon souhait

voir se développer des industries locales nées d'un pôle recherche et développement basé en ville et utilisant les spécificités locales (mer, Brière, Estuaire, vent, tradition industrielle)

— hélène
Mon souhait

Plutôt que de détruire des bâtiments encore viables structurellement , on devrait plutôt les rénover et les proposer pour des ateliers , des lieux d'habitations, pour des lofts !

— Blanche
Mon souhait

c'est que les petits artisants et les soutraitants soient moins occulté par la renomé des grandes entreprises comme STX, Airbus... La vitalité du tissu economique passe aussi par cette créativité artisanale qu'il faut valoriser davantage.

— chritiane
Mon souhait

faire du développement durable en travaillant sur les ressources naturelles du parc national de Brière, je pense à l'exploitation de la tourbe ( extraction, protection de l'environnement, respect des règles du DD) en collaboration avec les écoles d'ingénieur de SN. contactez moi pour en savoir plus

— slv
Mon souhait

Que les chantiers de l'atlantique et airbus soient toujours présents sur le territoire. Que ces entreprises se diversifient avec l'éolien et la déconstruction de bateaux par exemple.

— Koala
Mon souhait

cargill , ca sent mauvais , cette societe n a rien a faire dans un centre ville et en plus c est dangereux

— christian
Mon souhait

Il faut inciter les jeunes à rester (et à venir) à Saint-Nazaire. Mon plan : création d'un campus de formation, recherche et innovation. Une zone aménagée sur Saint-Nazaire où se retrouveront étudiants, entreprises et entrepreneurs. Mais 300 caractères, c'est trop peu ;-)

— Grégoire.
Mon souhait

voir peut etre un jour des départs réguliers de paquebot à saint-nazaire,l aventure transatlantique mais en vrai... révons un peu

— aurélien
Mon souhait

C’est que l’Etat attribue à Saint-Nazaire le marché des éoliennes, soutiennent la construction navale en lui confiant des commandes, favorisent l’innovation, que Nantes accepte de jouer la carte de la complémentarité en délocalisant des formations appliquées, qui tirent profit de leur proximité de l’industrie.

— michel
Mon souhait

pourquoi n’entend-on jamais parler du Port qui est pourtant un moteur économique de la région?

— jacques
Mon souhait

Il faut espérer que les décisions qui se prennent actuellement pour les éoliennes ne suivent pas le même chemin que le photovoltaique...

— Phil
Mon souhait

c’est de travailler dans une ferme d’algues où j’inventerai une fibre textile biodégradable

— Sophie

Et vous, c’est quoi votre souhait ?

300 caractères maximum, tous les champs avec un astérisque (*) sont obligatoires.

La question en débat

En 2030, la production industrielle locale sera-t-elle toujours caractérisée par l’assemblage de grands volumes (paquebots, avions, éoliennes…) ou aura-t-elle évoluée vers d’autres savoir faire (bio-ressources, composants high tech, simulation 3D...)  ?

eolienne

Oui il faut que la production locale innove dans la recherche pour concilier et les gros assemblages et les autres savoir faire comme les bio-ressources ou high tech..., pourquoi pas un jour un navire autonome en énergie,si l'on veut garder nos emplois il faut toujours avoir un coup d'avance.

— Rico, Saint Nazaire

je ne saispas trop quoi en penser mais la démarche est vraiment intéressante bon courage

— onoma, saint-nazaire

Mais l'assemblage de grands volumes (paquebots, avions, éolienne...)va lui-même tirer le territoire vers d'autres savoir-faire. Que ce soit la simulation 3D avec le développement de la réalité virtuelle ou augmentée, les composants high tech avec le développement de la cobotique (robot d'assemblage ou d'intervention), le développement électronique associé au transport de l'energie, etc... Les savoir-faire ne sont pas en concurrence mais en concourrance... St Nazaire a bien de la chance d'avoir déjà d'enormes atouts indutrielles pour tirer naturellement les nouvelles technologies...

— SAM44, St Nazaire

Ajouter votre réponse

300 caractères maximum, tous les champs avec un astérisque (*) sont obligatoires.

Mots clefs