16 novembre 2012 - Soirée de restitution de la démarche Destinations 2030

Après un déploiement sur le terrain, en réunions et sur le site internet, « Destinations 2030 » a été restituée, le temps d’une soirée à Saint-Nazaire. Plus de 250 « contributeurs », élus, citoyens, acteurs économiques… présents ont découvert la richesse et la diversité des destinations proposées.

Il faut absolument préserver la dimension collective et associative. Construire quelque chose ensemble, ce n’est pas seulement de l’échange. Il faut aussi agir !

La présentation du « carnet de voyages », condensé des idées collectées, a été prolongée d’une table ronde qui a permis aux contributeurs et représentants de la société civile de dialoguer avec le public. Ainsi, les habitants, représentants du monde associatif, de la culture, du sport ou de l’entreprise ont pu réagir sur la restitution et poser les termes du débat sur l’avenir du territoire.

Le débat lors de la soirée

Sous-jacente à l’ensemble de Destinations 2030, la question des valeurs sociétales a été abordée de façon explicite. Le groupe s’est notamment interrogé sur le lien social à l’horizon 2030 et sur cette valeur, « la solidarité », ancrée dans Saint-Nazaire et son agglomération.

L’épaisseur du tissu associatif local sera-t-elle pérennisée ? La solidarité caractérisera-t-elle la société future ? Plus largement, la question de la participation collective aux processus de décisions et la volonté de co-construire ensemble une société en harmonie avec la singularité du territoire sont des aspirations qui donnent écho aux destinations relayées dans ce document (sensibilité, proximité, intensité, villages …).

Depuis 20 ans, la ville a énormément changé. Le gros oeuvre a été réalisé. Reste à faire les finitions.

À l’instar des « remontées du terrain », le débat entre les intervenants et la salle témoigne d’une aspiration collective à relever les défis du XXIème siècle et à poursuivre, « sans regarder dans le rétroviseur », la dynamique enclenchée. Malgré des horizons incertains qui cristallisent certaines inquiétudes (transitions industrielles, ruptures sociales, …), le territoire dispose d’atouts à saisir et à faire valoir au-delà des limites de l’agglomération. Le débat a souligné la formidable « énergie » et « force » des habitants de ce territoire pour aborder les années à venir.

Cet échange clôturait la démarche « Destinations 2030 ». Néanmoins, les débats restent ouverts sur les choix stratégiques à mettre en oeuvre pour l’agglomération. Il appartient désormais à tous ceux concernés par l’avenir de ce territoire singulier de se saisir de ce matériau exceptionnel, d’en prolonger les envies exprimées et d’en décliner les actions à mettre en oeuvre, c’est-àdire de répondre aux voeux exprimés par les habitants.

Je connais beaucoup de jeunes qui auraient aimé être présents lors de cette restitution. Il faut faire circuler ces idées car l’avenir, c’est les jeunes.